Centre aquarécréatif de Tulle ACCÈS SITE DE LA VILLE DE TULLE
A-A

Actualités des musées


Restauration du triporteur Maugein Frères


1ere étape : 

13 juillet 2017 : 
1ere intervention de la restauratrice Isabelle Devergne à Tulle et mise en place du protocole de nettoyage du bloc moteur avec les membres du Retromobil.





18 juillet 2017 : signature de la convention de partenariat liant la Fondation du patrimoine, la Ville de Tulle et le Retromobil Club



Plus d'informations sur ce projet ici 

-------------------------------------------------------------------
 
Accrochage temporaire de l’œuvre Maquis de Corrèze d’Henri CUECO
                                      
En hommage à l’artiste Henri CUECO disparu le 13 mars 2017 et tandis que Tulle s’apprête à rentrer dans le temps des commémorations des évènements de juin 44,  la Ville de Tulle expose, jusqu’au 30 juillet dans l’escalier de la Mairie, une de ses œuvres issue des collections du musée du Cloître.
 



Il s’agit d’un dessin de grand format (125 x 253 cm) à la mine de plomb intitulé Maquis de Corrèze, réalisé durant l’hiver 1979-1980. Henri Cueco commentait ainsi le travail de réflexion sur la mémoire qui l’a conduit à composer ce dessin aux lignes pures :
 
« Dans mon paysage du Pouget, en bas, sur le bord du ruisseau, je connais un abri sous roche. C’était pendant la dernière guerre, une cachette du maquis. Ils ont séjourné là, ravitaillé par les villages de la Roche et du Pouget. Le maquis c’est aussi l’histoire de ce paysage. Et il est vrai que là devant, en descendant vers le ruisseau, il existe des coins où la nature vous enveloppe. Un petit centre du monde. La vallée et le terrain se referment, vous enserrent, vous cajolent, vous maternent. La guerre allait-elle jusque- là ? C’est un coin qu’on croirait hors-jeu, hors le temps. On est saisi, comme on l’est souvent dans le paysage limousin, par une vision circulaire de l’espace, il vous enserre, vous oblige à tourner sur vous-mêmes. On est cernés. La vision frontale qui est celle du tableau traditionnel ne traduit pas cette sensation d’être le centre, toujours le centre d’un monde. La terre vient d’accoucher d’un petit homme et vous êtes là sur ce bout de planète, ce cosmos domestique. (…)
En remontant vers la Roche par temps clair, derrière des alignements de vieux chênes, on peut voir des processions de jeunes vierges celtes ou gauloises. Leurs pieds caressent la mousse, leur voilage de percale flotte au vent comme dans les allégories de la Sorbonne. Ces ectoplasmes percalins résistent mal aux aboiements des chiens, au passage des pécheurs, aux regards méfiants ou curieux du propriétaire(…) Un jour de l’automne 1943, nous avons vu passer des tanks ou des autos mitrailleuses. Ils venaient de la Besse. Un groupe de maquis avait été dénoncé et massacré. Il m’a fallu attendre trente ans avant de connaître les visages de ces hommes, leurs noms. »
 
Extrait de « Le paysage regardé, Cueco », Cahier de l’Image n°3, 1982.
Mairie de Tulle - 10 Rue Félix Vidalin - BP 215 - 19000 Tulle - Tél. 05 55 21 73 00 / Du lundi au jeudi 8h30-12h/13h30-17h30 / Vendredi 8h30-12h/13h30-17h
Service Culture et Coopérations : Agnès Gameiro-Delteil
© comevents